Gouvernance et si nos dirigeants en faisaient enfin preuve


Et si nos dirigeants faisaient enfin preuve de bonne gouvernance ? Il est clair qu’aujourd’hui, la manière dont l’administration considère les citoyens, la façon dont on vote les lois, la manière dont les gouvernants prennent des décisions, la façon dont on met en œuvre ces décisions, cette gouvernance verticale du haut vers le bas, n’est plus du tout adaptée au XXI siècle.

Emmanuel Macron ministre Elysée mai 2016

Alors qu’au cours des trente dernières années, le nombre de diplômés, donc en principe de citoyens plus éduqués , plus formés à l’analyse, a explosé, malgré cette évolution, on peut remarquer tous les jours, que le système politique écarte totalement ces français diplômés mais aussi les classes périphériques, des décisions fondamentales qui vont toucher ces classes périphériques.Alors que tous et toutes sont de mieux en mieux informées, et que souvent « ceux qui savent c’est ceux qui font chaque jour »  Le Gouvernement s’étonne ensuite de se retrouver face à des frustrations qui s’expriment violemment, comme « Nuit debout ». Si rien n’est fait,d’autres manifestations incontrôlées deviendront encore plus ingérables et violentes. Notre logiciel de gouvernance, n’est plus adapté, et, n’a pas évolué depuis plus de trente ans, alors que les citoyens ont eux évolué pour certains grâce aux études, et, pour beaucoup d’autres grâce aux réseaux sociaux et aux études de leurs enfants. Enfin, ces citoyens ressentent de plus en plus de mépris social de la part de nos élites. 

Lire sur les post bobos qui ont pris le pouvoirhttps://bernard-jomard.com/2017/01/03/les-bobos-ont-ils-pris-le-pouvoir/

Ouvrons les fenêtres pour aérer. Notre logiciel de décision gouvernemental tourne aujourd’hui à vide, il doit être modifié sans tarder, avant l’explosion. 

Ce logiciel de gouvernance est obsolète, il nous faut souvent un an et demi entre l’annonce d’une réforme, et le vote du texte, il nous faut ensuite si le texte a bien été préparé,( ce qui rarement le cas, car on découvre assez souvent que le texte n’est pas applicable), douze mois pour que les décrets soient publiés, soit un total de 30 mois à mettre en parallèle au quinquennat de 5 ans !

Il faut aussi savoir que les études d’impacts qui sont un préalable à une nouvelle loi, sont assez souvent faites dans l’urgence, ces études manquent très souvent de rigueur, il est rare qu’on fasse appel à des experts indépendants qui ont de la « pratique » sur le terrain, et pas seulement de la « théorie » acquise au cours de leurs prestigieuses études. Et, pas à des experts donneurs de leçons qu’on voit souvent à la TV depuis 30 ans, mais qui n’ont jamais été actifs dans l’économie réelle, et n’ont jamais passé 2 jours dans une entreprise de province.  Enfin, ces études d’impact s’en trouvent donc souvent totalement inutiles, et, éloignées de cette réalité du XXI e siècle.

Une haute fonction publique Française qui d’autre part se sent intouchable

Alors que pour nombre de citoyens, ils, elles représentent en fait l’incarnation d’une élite qui ne cesse de trahir, et de dilapider les fonds publics. On parle souvent du montant de la fraude fiscale, il faudrait aussi parler des sommes considérables dilapidées par les administrations, et de la faiblesse de leurs performances. Il y a aujourdhui, et c’est nouveau, une animosité flagrante entre la province et le Paris de l’élite, et entre les périphériques ruraux et tout ce qui représente l’état.

Sans faire de populisme, lorsque ces élites se font prendre, ils reconnaîssent tout ce qui leur est reproché, et  plaident leur bonne foi et de la négligence. Disposer d’un chauffeur, mais dépenser des sommes considérables en taxi, lorsque le chauffeur est absent, cela semble tout à fait normal pour certains d’entre eux.

Ils elles plaideront n’avoir jamais été alerté par l’administration sur ce niveau de frais pourtant anormal. On en a même vu certain(e)s faire payer par le contribuable, les frais de déplacement en taxi de leurs enfants.

D’autres puissants, condamné à de la prison avec sursis pour avoir favorisé des sociétés de conseil de proches, feront appel, refuseront de démissionner et contesteront leurs révocations devant le conseil d’état. 

Enfin, lorsque des sanctions surviennent, leurs amis énarques ou … , adresseront alors une lettre pétition au président. Ils protesteront contre une sanction « injuste ». Cette pétition sera signée par XX personnalités de la haute fonction publique, de cette élite de l’élite qui se sent intouchable. 

Que se passe-t-il dans les autres pays d’Europe 

La gouvernance a été réformé dans la plupart pays d’Europe, on pourrait citer la Grande-Bretagne, ou les lois sont votées pour une durée déterminée, cela permet d’en faire une évaluation à posteriori. Cela permet aussi des retours au parlement afin d’ajuster la loi à la réalité. Cela permet enfin de tirer des enseignements de ses erreurs! Dans de nombreux pays, les lois votées comprennent  une clause de suppression automatique  ou « Sunset close » de tout ou partie de l’acte législatif. En France Il nous  faut revoir notre machine à fabriquer des lois, afin qu’on cesse enfin de s’apercevoir après un passage dans les deux chambres que le texte est inapplicable

C’est évident, nous devrions être capables d’évaluer les conséquences des lois que nous faisons voter !

Nous attendons de nos gouvernants qu’ils fassent preuve de courage, et qu’ils réforment enfin la manière dont les décisions sont prises, et dont le pays est gouverné. et, qu’ils s’emploient enfin à fortement améliorer les performances de certains services publics.

Nos gouvernants devraient aussi systématiquement confier les études préalables à des scientifiques ou experts indépendants. Il faudrait surtout adjoindre des experts ou spécialistes ayant des profils différents de ceux notre technocratie , les Technos. Haute administration, qui sont eux pour la plupart issus des mêmes cercles et écoles. Enfin les fonctionnaires qui sont à la tête des grandes administrations, sont la plupart du temps inamovibles, et, donc ne partagent pas toujours les idées des gouvernants en place, alors que les choses ne se passent pas grâce au « Spoil system » système  qui vise à attribuer la plupart des principaux postes dans la haute administration à des personnes qui sont proches politiquement du parti venant de remporter les élections, comme cela se passe aux USA ou en Grande Bretagne, deux grandes démocraties.

Tout cela nous permettrait aussi de nous demander, si nous sommes passés de deux, puis, à cinq, puis à plus de neuf/dix % de chômage, à cause de l’absence de réforme de notre  gouvernance,et à cause de notre fascination pour le rôle économique de l’Etat centralisé  .

Ouvrons les fenêtres pour aérer!

Conclusion,

C’est une évidence, notre machine à gouverner est obsolète, tout les partis politiques le reconnaissent, mais en France tout est d’abord  idéologique donc inébranlable. Nous devons dès à présent commencer à réformer la gouvernance, comme le font les entreprises en permanence. Nous devons sortir de cette glaciation de l’intelligence économique, qui pétrifie tout échange, sinon un jour le peuple périphérique et actif (classe moyenne inférieure) se rebellera.

En quelques mots répétons le, il faut aérer, ouvrir les fenêtres, décloisonner, et cesser de recruter par idéologie ou par connivence souvent liée à l’école, ENA ou autres. Il faut  recruter de nouveaux jeunes  « techniciens experts » de la société civile, formés par des écoles moins monopolistiques dans la haute fonction publique.

Lire sur la communication politique:

https://bernard-jomard.com/2018/06/19/communication-politique-regles-d-or-tele-realite/

Lire sur l’évolution de la France depuis 1980:

http://bernard-jomard.com/2016/02/02/comprendre-l-ordo-liberalisme-et-la-cause-du-chomage-en-france-depuis-1975/

Lire sur la caste des post-bobos qui ont pris le pouvoir:

https://bernard-jomard.com/2017/01/03/influenceur-neo-bobos-post-bobos-pouvoir/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.