Comprendre cette guerre Russo-Ukrainienne Ce dont on ne parle jamais


Si on refait un peu l’histoire, doit-on considérer que le rapprochement de ces deux peuples au XVIIe siècle sous l’influence des cosaques ukrainiens afin de faire face aux avancées des armées polono-lithuaniennes n’était qu’un rapprochement de circonstance. Ou alors, doit-on considérer que ces deux peuples étaient grâce aux fortes migrations sous l’ère communiste devenus des peuples frères ?

Tournant déterminant pris en 1863 par les Russes qui interdirent alors la langue ukrainienne.

Et, pourquoi au lieu de parler d’impérialisme russe n’évoque-t-on jamais le fait qu’on se retrouvait face à un peuple caucasien colonisé par un autre peuple caucasien

On sait tous que Lénine a soutenu les écoles en langue ukrainienne, comme on sait tous aussi que Staline fit arrêter les indépendantistes et revenir ce pays frère qu’il a affamé avec l’Holodomor, à la langue russe. Mais on évoque assez peu le tournant déterminant pris en 1863 par les Russes qui interdirent alors la langue ukrainienne. Les Russes devinrent alors majoritaires parmi l’élite, les Ukrainiens étant eux souvent ruraux et analphabètes, et ils furent alors considérés comme des colonisés par cette élite russe. Une élite restée fidèle à cette Catherine II qui parachèvera l’héritage de Pierre le Grand en annexant la Crimée et l’ouest de l’Ukraine et en donnant nombre de terres ukrainiennes à l’aristocratie russe, dont les descendants sont toujours présents en Ukraine.  

Étonnamment les experts n’évoquent jamais la possibilité que nous soyons face à un peuple caucasien colonisé par un autre peuple caucasien, car les experts ne parlent jamais de colonisation lorsque colonisés et colonisateurs sont de la même ethnie. Oublié aussi que Les Russes n’ont jamais reconnu leurs petits frères ukrainiens comme des égaux, et qu’ils ont toujours montré un sentiment de supériorité vis-à-vis d’eux.  

Schizophrénie de ce conflit ou Double de Dostoïevski

Une réflexion rapide nous amènerait à faire un parallèle avec le livre de Dostoïevski « Le double ». Un peu comme si aujourd’hui l’un des deux protagonistes voyait une réplique de lui-même dans le miroir, et, c’est à qui sera entre les deux, le plus roublard, le plus prétentieux ou le plus barbare.

Un double qui lors de la déclaration d’indépendance en août 1991 eu de la peine à se faire à l’idée que son voisin-reflet, le Russe pour les Ukrainiens et l’Ukrainien pour les Russes, que ledit voisin le dit double soit devenu un étranger. Ce parallèle démontre l’aspect totalement schizophrénique de ce conflit.  

L’écroulement de l’URSS a-t-il été suivi par une volonté de colonisation par l’Occident des pays ex-vassaux de la Russie.

Il est aussi vrai que nous occidentaux avons vite oublié le fait que lors de l’effondrement de l’URSS la maison mère Russie perdait l’équivalent de la surface actuelle de l’Union européenne et que 25 millions de Russes se retrouvaient à l’extérieur de la Fédération de Russie dans ce qui étaient alors des « colonies » russes.. Lire comprendre l’évolution de la Russie depuis les évènements des années 90 https://bernard-jomard.com/2020/01/11/clefs-pour-reussir-en-russie/

Oublié aussi que nombre de pays qui s’étaient sentis occupés voir colonisés par le système communisme stalinien qui leur était étranger sont entrés assez naturellement dans une phase d’imitation des démocraties occidentales. Cela afin de tenter de redevenir eux-mêmes, et de retrouver l’héritage idolâtré de l’Europe des lumières qui leur paraissait légitime. Oublié enfin que l’Occident rêvé, sa culture, ses valeurs avaient beaucoup changé depuis 1945. Si de loin l’Ouest leur paraissait plus que parfait, cet occident était devenu très éloigné de leurs traditions culturelles, de la religion et du caractère sacré de la famille. Et nombre de ces pays ex-vassaux de l’URSS se sont sentis de plus en plus éloignés de nous. Et, certaines de ces ex-républiques soviétiques se demandent aujourd’hui pourquoi nous ne les copierions pas nous, afin de revenir à cette Europe éternelle que nous aurions trahie.  

Autre point important les Russes et les Ukrainiens sont-ils des Frères dans leurs situations économiques.

Le niveau de vie est un autre sujet étonnamment peu évoqué par les commentateurs. Si on s’intéresse au classement du PIB en p.p.a. ou parité de pouvoir d’achat, établi par la banque mondiale en 2021 la Russie était à 32.803 $ et l’Ukraine à 14.219 en $ international. Il est donc évident que nous ne sommes donc pas dans une guerre entre égaux économiquement. Lire statistiques  https://donnees.banquemondiale.org/indicator/NY.GDP.PCAP.PP.CD

Oublié aussi le possible Déclencheur de cette invasion russe

Certainement la révolution des pantoufles en Biélorussie qui débuta mi 2020. Poutine ayant dû retenir la leçon de Catherine II qui répondant à une question sur la protection de ses frontières, celle-ci affirmait « je n’ai pas trouvé d’autres moyens de défendre mes frontières que de les étendre »

Enfin que peut-il se passer demain ?

Les guerres géoéconomiques sont toujours un jeu à somme nulle, pour tout gagnant il faut un perdant. Et,avec la mondialisation la globalisation, nous sommes tous un peu devenus les otages du monde, et évidement nous ne pouvons pas être tous gagnants. Après cette fragmentation démarrée avec la Covid et accélérée par cette guerre mondialisée par procuration, trois nouveaux blocs vont s’affronter, les USA et leurs « followers », la Chine et ses alliés et vassaux et enfin la mosaïque européenne peu autonome qui si elle ne décide pas à faire bloc ne restera qu’une entité utopique et possiblement déclinante.

Quant à l’entité politique Ukraine, en fait une « construction » sur la route commerciale médiévale ou « Rous’ de Kyiv», ou encore route de la Baltique à la mer noire, il est assez exceptionnel que cette entité de peuples nordiques, de Mongols, de Cosaques, de baltiques, d’Allemands, de Polonais, d’Arméniens, et de Turcs ai pu survivre du Moyen Âge à nos jours.

Cette entité ce pays ayant donc survécu à de nombreuses évolutions et révolutions, on peut donc considérer que sur le « temps long » cette guerre barbare ne sera qu’une étape. Les questions à se poser seront alors, quel modèle économique fera rêver demain ce très riche pays (agriculture, matières premières, etc. )et, quel exemple politique il aura envie d’imiter après avoir été dangereusement inondé par des dizaines de milliards de dollars d’armes modernes et de munitions…  

Post apolitique énonçant ma perception personnelle mon analyse des faits.

Article publié sur plusieurs médias & blogs sur deux continents dont Forbes https://www.forbes.fr/politique/pourquoi-cette-guerre-russo-ukrainienne-analyses-decalees-pour-comprendre/ .. Et, Merci de me citer si vous me copiez ….

Vous souhaitez une étude décalée sur votre secteur d’activité, ou découvrir de nouvelles possibilités audacieuses. Besoin d’organiser une conférence, une table ronde, N’hésitez pas à me contacter Tarif adapté à la taille de l’entreprise gratuit pour les universités adresse mail & téléphone disponible sur : blog https://www.bernard-jomard.com