Quel Avenir pour Tesla Face à la Concurrence 9


Alors que ce constructeur fascine toute une génération, quel Avenir pour Tesla face à la concurrence. Aujourd’hui d’après le cabinet LMC Automotive Tesla qui a plus de 12 % du marché des véhicules électriques verrait sa part réduite à 3 % dans cinq ans. Les Allemands eux en détiendront près de 20 %. On pourrait donc en déduire qu’une partie de ce marché passera entre les mains des Allemands, des Japonais et des Chinois. Mais, cela ne concerne peut être pas le marché dit « Premium » point fort « Branding » de Tesla. D’autre part si des efforts de productivité sont faits sur le Model 3, vendue aujourdhui pour 46.000 dollars, et qui pourrait bientôt être proposée à 35.000 dollars, la Model 3 bientôt disponible en Europe, pourrait grâce au « Branding » faire la différence avec ses concurrents, et, devenir leader mondial sur ce segment. 

https://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN1LJ1P1-OFRBS.

Barnum Tesla 

Et les Tesla n’ont pas peur du froid, ,nous l’avons testé en Finlande.  

Qu’est-ce qui expliquerait un éventuel déclin de Tesla  

L’idée du véhicule et le positionnement marketing sont excellents, mais il apparaît de plus en plus évident que le modèle économique semble de plus en plus discutable.

Tesla fabrique ses batteries dans son usine hyper-robotisée de Reno au Nevada, cette activité qui pourrait être très bientôt dominée par les Chinois ne semble pas être en difficulté pour le moment. lire analyse véhicules électriques:

http://bernard-jomard.com/2017/10/29/voitures-electriques-voitures-propres-comprendre-evolution/

 

La Telsa M3 le modèle phare est elle, fabriquée dans l’usine de Fremont en Californie. Cette usine conçue avec la participation de sociétés d’ingénierie allemandes et américaines rachetées par Tesla devait être le symbole de la puissance du groupe.

Comparatif Models Tesla: https://www.caradisiac.com/auto–tesla/

Mais, il apparaît de plus en plus évident que la robotisation excessive a été à  ce jour un total fiasco. Le donneur de leçons qu’est Elon Musk qui voulait posséder l’usine la plus robotisée du monde, n’a semble-t-il pas fait le « bench marking » nécessaire auprès des constructeurs japonais et allemands, les deux leaders sur ce marché premium.

Elon Musk a donc dû se résoudre récemment à implanter une nouvelle chaîne de montage sous barnum/tente sur le parking de l’usine de Fremont, chaîne ou il aussi du privilégier l’emploi d’humains https://www.nytimes.com/2018/06/30/business/tesla-factory-musk.html.

Tesla Voir https://www.tesla.com/fr_FR/models

Où en est la concurrence ?

Allemands : Les trois constructeurs , BMW, Daimler-Mercedes (Smart), et Volkswagen captent déjà un tiers du marché européen de la voiture électrique avec batterie au Lithium-Ion. Très profitables, ils disposent de budgets de R & D bien supérieurs à Tesla qui lui génère des pertes. Dans le haut de gamme premium, Mercedes à présenté récemment la EQC un SUV urbain premium. http://www.auto-moto.com/nouveautes/mercedes-eqc-revelation-premier-suv-electrique-de-marque-177438.html#item=1. Porsche proposera lui en 2019 sa Taycan en concurrence frontale avec Tesla. BMW est déjà très présent en entrée de gamme avec son i3,  et en concurrence la Smart électrique, dont 50% devrait être racheté par le chinois Geely 1er actionnaire de Daimler. En résumé, face à la puissance allemande, avoir raison trop tôt c’est peut être avoir tort.

Porsche Voir https://www.porsche.com/france/_guadeloupe_/aboutporsche/e-performance/~report~/Mission-E-devient-Taycan/france~fr~e-performance-mission-e-name-reveal/

Chine

Le constructeur Geely, https://www.autoplus.fr/actualite/Geely-suv-electrique-voiture-chinoise-1527724.html soutenu par les autorités, devrait entrer dans la cour des grands mondiaux de l’automobile. Cette société a été créée il y a une vingtaine d’années. Geely fut le premier chinois a développer ses propres marques. Le patron Li Shufu, appelé aussi le « Henry Ford chinois » commença à exposer à Détroit et Francfort il y a une dizaine d’années. C’est lors d’une rencontre durant les années de crise financière que ce serpent chinois Geely, avala l’éléphant Volvo. Geely a déjà une certaine expérience sur ce marché életrique avec «Les Black cabs » Londoniens qui sont aujourd’hui électriques grâce à Volvo donc grâce à Geely. Les Parisiens devraient voir bientôt ces « black cabs » électriques circuler dans leurs rues. Enfin, Geely 1er actionnaire de Daimler Benz devrait acquérir prochainement 50% de Smart, pour développer la Smart électrique. La production serait alors transféré de la Moselle vers la Chine. 

Geely Voir http://global.geely.com/

Il faut aussi citer 

L’ex NextEV nommé maintenant Nio,  qui a levé récemment un milliard de dollars à Wall Street, et est valorisé à 8 milliards.  Soutenu par les Géants chinois Baidu et Tencent, et par  l’écossais Baillie Gilford actionnaire de Tesla. Ce fond vient de prendre 11% du capital de Nio. Le  Es8 un Suv 7 places semble rencontrer beaucoup de succès en Chine.

Nio Es8 Voir : https://www.nio.io/es8

La Chine qui devrait devenir à l’horizon 2035-2040 le leader sur ce marché de l’électrique. (source : Olivier Wyman)

Japonais : Toyota qui avait une longueur d’avance avec ses hybrides semble s’orienter comme ses concurrents japonais vers l’étape suivante l’hydrogène. La Toyota Mirai https://www.capital.fr/entreprises-marches/on-a-teste-la-mirai-la-premiere-toyota-roulant-a-l-hydrogene-1240184 fabrique elle-même son énergie avec une pile à combustible. La voiture se recharge en 3 à 5 minutes dans une station à hydrogène, et offre une autonomie d’environ 500 kilomètres .

Commercialisés au Japon depuis 2014, les véhicules à hydrogène sont donc en test depuis plusieurs années et pourraient créer la surprise.

Station Hydrogène Voir https://www.airliquide.com/fr/science-nouvelles-energies/energie-hydrogene

Autres Européens

France: (Considéré comme un groupe Français en France, et considéré comme un groupe Japonais ailleurs) l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, dirigée par le l’empereur Carlos Ghosn  est performante sur ce secteur pour le moment, mais certains pourraient être tentés de la déstabiliser. L’alliance consacrerait elle 4 milliards d’euros à la recherche sur ces nouvelles motorisations. http://www.auto-moto.com/essais/prise-en-mains/nissan-leaf-2018-essai-une-autonomie-en-hausse-156215.html#item=1

Décision difficile à prendre, car ces trois constructeurs ont des positionnements stratégiques totalement différents. Ils semblent encore hésiter entre 100 % électrique, hybride light, hybride rechargeable ou hydrogène.

Quant à Peugeot, qui arrive tard sur ce marché, il vient d’investir 100 millions d’euros pour enfin s’adapter. Des juin 2019, les DS7, Peugeot 3008 et 508, l’Opel GrandLand X et la Citroen C5 Aircross devraient être proposées en hybrides. Tout ces véhicules devraient être assemblés sur des plateformes dites « souples » appelées CMP pour les petits véhicules, et EMP2 pour les véhicules Premium.  Les cellules Lithium-ion seront achetées chez LG Chem. Une JV dédiée aux moteurs a été signé avec le japonais Nidec.

Grande Bretagne : Jaguar avec son I-Pace a lui pris une petite longueur d’avance sur les Allemands, et, sur la EQC.  http://www.auto-moto.com/essais/jaguar-i-pace-felin-voulait-manger-tesla-170633.html#item=1

Jaguar I pace Voir https://www.jaguar.fr/jaguar-range/i-pace/index.html

Quant aux Italiens qui exportent pour Cinq Milliards d’euros de véhicules par an vers les Etats Unis , contre zéro pour les français et 20 milliards pour les allemands, pour les Italiens donc, ils semblent très en retard. 

Croatie:  Rimac crée il y a bientot 10 ans par le croate Mate Rimac, est une sportive hyper-luxe proposée à 1.7 million d’euros. Porsche a pris 10% du capital, et Pininfarina qui lancera prochainement un modèle est associé à cette aventure.

C Two Rimac Voir  http://www.rimac-automobili.com/en/

Américains : On pourrait citer la Chevrolet Bolt, mais celle-ci n’offre que 85 km d’autonomie, à oublier donc. https://www.cnbc.com/2018/03/07/mary-barra-gm-ceraweek-chevy-bolt.html?__source=twitter%7Cmain

On ne peut pas dire que la vente d’environ 15.000 voitures électriques Bolt ou Volt, soit un succès pour cette marque de General Motors, premier constructeur américain qui vend trois millions de véhicules par an aux Etats-Unis.

Californien Lucid

Lucid motors financé à hauteur d’un milliard de dollars par le « Public Investment fund » Saoudien ainsi que par Venroc , Mitsui & Co et Tsing Capital, devrait proposé ses modèles en 2019

Lucid Voir https://lucidmotors.com/

L’automatisation ou autonomie des véhicules fera-t-elle la différence ?

Uber et Tesla semblent assez avancés dans ce domaine , bien qu’ils aient des objectifs très différents.

Uber qui souhaitait se passer de ses chauffeurs, c’était oublier que lesdits chauffeurs nettoient leurs véhicules, se garent chez eux, et peuvent aller dans n’importes quelles ruelles ou « cul-de-sac ». Taches qui ne seront pas assumées par l’intelligence artificielle.

Tesla avec sa philosophie d’innovateur rêvait d’avoir une longueur d’avance dans l’autonomie. Les accidents ont ramené Elon Musk à la raison, c’est-à-dire de longs tests indispensables aux étapes technologiques.

Savoir que, d’après l’étude d’Alix Partners, les constructeurs automobiles investiraient plus de 50 milliards d’euros cette année, dans la R & D sur la voiture autonome. Malgré cela ce que l’on appelle le niveau IV, « détourner son attention de la route » n’est pas près d’être atteint. L’autonomie d’aujourd’hui nécessite une intervention tout les 15.000 miles , alors qu’avec une conduite humaine, il faut attendre 500.000 miles pour voir naître un risque.

Le surcoût de cette autonomie est toujours aujourd’hui de 21.000 euros, alors que les acheteurs ne sont eux prêts à mettre que 2.000 €  

Enfin, les Villes bassins d’expertise et pionnières en Intelligence artificielle telles que Pittsburgh et son université de Carnegie Mellon,

https://www.cmu.edu/roboticsacademy/ sont elles de plus en plus sensibles aux ressentis de leurs électeurs effrayés par ce petit nombre d’accidents .

Il est donc probable, que le National Transportation Safety Board impose bientôt des réglementations contraignantes , ce qui ne fera que ralentir les tests, et donc la mise sur le marché de véhicules autonomes, tests qui se déroulement à grande échelle, et, sans contrainte en Chine.

Elon Musk Beijing 

Ce que l’on sait des coûts d’entretien. Le véhicule électrique possède une mécanique très simple.L’élément principal qu’est La batterie au lithium a une espérance de vie évaluée à près de 15 ans. A ce moment là, le concessionnaire vous recommandera juste de faire l’échange. Hors batterie le coût d’entretien d’un véhicule électrique est très largement inférieur au coût d’entretien d’un véhicule thermique.

A noter que Tesla est certainement aujourd’hui le constructeur qui produit dans sa Giga factory de près de 200.000 mètres carrés, de Reno Nevada, plus de batteries que tout les autres constructeurs réunis. Cette usine aurait nécessité un investissement de 6 milliards de dollars, 1.6 milliard aurait été apporté par Panasonic energy, producteur de cellules lithium-ion, et 1.3 milliard serait des subventions de l’état du Nevada. 

Aujourd’hui la Giga factory produirait 10.000 packs batteries par semaine, alors que la production atteignait difficilement les 5.000 par semaines auparavant.

Une deuxième Giga Factory a été construite à Buffalo dans l’état de New York, une troisième est en construction en Chine

La fiabilité et l’augmentation de la demande pour ce type de véhicule font qu’ils gardent aussi une excellente valeur de revente. Les mises à jour des logiciels à distance,  font que le modèle des années précédentes bénéficie généralement des améliorations techniques des nouveaux modèles. Tesla étant le constructeur le plus avancé dans la connectivité.  Enfin, étant donné qu’il y a beaucoup moins de pièces mécaniques, il est évident, qu’il y a beaucoup moins de risque de tomber en panne avec un véhicule électrique qu’avec un véhicule thermique.

Quant à Elon Musk et Tesla 

Ce 2e  plus gros Tweetos américain, compulsif et fantasque qu’est Elon Musk n’admet pas l’échec. Il apparaît que son secteur automobile a englouti 10 milliards de dollars, alors que ses autres secteurs, dont SpaceX semblent plus prometteurs. Il est donc envisageable que si Tesla n’était pas en mesure d’augmenter ses capacités rapidement, cela en standardisant ses véhicules, et en offrant donc moins d’options, Tesla  s’allierait un jour à un gros constructeur.

Mais Tesla est toujours une Start Up prometteuse. 

Il faut noter que bien que Tesla soit une assez grosse industrie automobile, Tesla a malgré tout l’agilité d’une Start Up. Sur le 3e trimestre 2018 Tesla a produit près de 85.000 véhicules ( Dont 56.000 Model 3) soit 80% du volume produit durant l’année 2017. Ces 85.000 Tesla sont à comparé aux 66.000 ventes de Porsche et aux 42.000 ventes de Jaguar. 

En cette automne tout semble donc évoluer positivement chez Tesla. Sur le segment électrique Tesla devancerait à nouveau l’Alliance Renault-Mistubishi-Nissan ainsi que les Chinois BAIC & BYD. En ce qui concerne les véhicules Premium, le branding étant le point fort de Tesla, la firme pourrait doubler les constructeurs allemands sur le marché américain.

D’après les chiffres disponibles, il semblerait qu’au cours de ce troisième trimestre, Tesla ai dégagé un bénéfice de plus de 300 millions de dollars, cela après une perte de plus de 700 millions au 2 e trimestre. Le chiffre d’affaires serait lui en hausse de près de 130% sur un an. La trésorerie serait aussi passé en positif de près de 900 millions de dollars.

Enfin dans le management, Elon Musk qui cumulait les fonctions de Président du conseil d’administration et directeur, a du céder la présidence à la demande de la SEC. Cela fait suite à ses « tweets » du mois d’août annonçant le retrait de la cote de la société. Tesla s’était aussi vu frappé d’une amende de 20 millions de dollars par la dite SEC. Elon Musk est donc remplacé au poste de président par Robyn Denholm, directrice financière de la société de télécoms australienne Telstra. Présente au Conseil d’administration de Tesla depuis 4 ans, cette ex de Microsytems et de Jupiter Networks a pris ses fonctions le 13 novembre.

La gouvernance de Tesla qui laissait à désirer a elle aussi évolué positivement

Tesla Voirhttps://www.tesla.com/fr_FR/model3

Robyn Denholm 

Notons enfin, que Tesla a conclu récemment un accord avec la municipalité de Shanghai. Tesla devrait construire une usine capable de produire 500.000 véhicules par an, l’investissement est estimé à 2 milliards de dollars.

Enfin Tesla est assis sur  un magot de 3 milliards d’euros de Crédits de CO2

Ce dont on parle encore peu ce sont les crédit de CO2. Tesla est bien évidement excédentaire. Les constructeurs en retard sur leurs objectifs auront alors 2 choix soit de payer des pénalités aux autorités soit de racheter des crédits auprès des bons élèves comme Tesla, Toyota, ou Mazda. Si on prends l’exemple de Fiat Chrysler (FCA) très en retard à cause de mauvaises décisions stratégiques, on parle d’un besoin  d’achat de crédits de Co2  d’un montant de 500 millions d’euros par an. Tesla est donc assis pour le moment sur un magot de plus de 3 milliards d’Euros, et qui ne cesse de croître. 

Qui était Nikola Tesla 

Enfin, d’où vient ce nom Elon Musk l’a pris à Nikola Tesla un Serbe né  en 1856 à Smiljan dans l’Empire d’Autriche (actuelle Croatie) et mort le 7 janvier 1943 à New York.Il est notoirement connu pour son rôle prépondérant dans le développement et l’adoption du courant alternatif pour le transport et la distribution de l’électricité. Nicolas Tesla a d’abord travaillé dans la téléphonie et l’ingénierie électrique avant d’émigrer aux États-Unis en 1884 pour travailler avec Thomas Edison puis avec George Westinghouse, qui enregistra un grand nombre de ses brevets. Considéré comme l’un des plus grands scientifiques dans l’histoire de la technologie, pour avoir déposé quelque 300 brevets couvrant au total 125 inventions (qui seront pour beaucoup attribuées à tort à Edison) et avoir décrit de nouvelles méthodes pour réaliser la « conversion de l’énergie », Tesla est reconnu comme l’un des ingénieurs les plus créatifs de la fin du XIX e et du début du XX e siècle.

4 Questions à vous poser lors de l’achat d’un véhicule électrique: 

Autonomie

Première préoccupation d’un acheteur de voiture électrique. Toujours  rester pragmatique et se poser la question suivante : Quels types de parcours suis-je amené à réaliser quotidiennement.

Facilité de recharge

Chargeur embarqué plus il sera puissant, plus court sera le temps de charge ou connecteur rapide. CHAdeMO ou Combo ?  Enfin recharge dans un garage, les trappes peuvent être situées sur la face avant tandis que d’autres sont positionnées à l’arrière, et obtenir le  « droit à la prise » pour installer une borne en copropriété, peut prendre quelques mois

Achat de la voiture & achat ou location de la  batterie

La location batteries permet de faire baisser le coût initial de la voiture et donne une certaine sérénité sur cet élément principal du véhicule qui est censé avoir une durée de vie de quinze ans. Savoir que la location batterie n’est pas systématique chez les constructeurs.

Et surtout choisissez  un concessionnaire EV Friendly

Toutes les concessions ne le sont pas forcément. Toutes sauront vous vendre le véhicule, mais pas toutes sauront l’entretenir

Important : Tesla a fortement ralenti la fréquence des visites d’entretien, lire 

https://www.tesla.com/fr_FR/support/car-maintenance

https://www.teslarati.com/tesla-car-maintenance-plan-service/

Conclusion: La différence fondamentale est que tout les autres constructeurs dits installés ont juste remplacé des moteurs thermiques par des moteurs électriques sans changer la configuration mécanique du véhicule. Sauf TESLA qui a lui conçu LE véhicule électrique, en implantant ses moteurs, dans des cylindres en alignement des roues et cela change tout !

Article récent sur le sujet

https://bernard-jomard.com/2018/12/14/bien-choisir-sa-voiture-electrique-autonomie-equipements-recharge-et-entretien/

Lire post sur Intelligence Artificielle :

https://bernard-jomard.com/2018/04/25/intelligence-artificielle-tout-ce-que-vous-vouliez-savoir-sans-oser-le-demander/

Lire post sur la Révolution des Véhicules Électriques & la Dominance Chinoise

http://bernard-jomard.com/2017/10/29/voitures-electriques-voitures-propres-comprendre-evolution/

Vous souhaitez une vision décalée et audacieuse de votre marché pour développer votre entreprise, interrogez moi : b.jomard@goldman-consulting.com   

En conclusion, je peux vous confirmer que les excellentes Tesla n’ont absolument pas peur du froid, et, qu’on a avec ces véhicules des sensations exceptionnelles.  

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 commentaires sur “Quel Avenir pour Tesla Face à la Concurrence