Voitures Électriques Voitures Propres Comprendre la Révolution 8


Développer votre entreprise en vous adaptant à l’évolution du secteur Automobile. Voitures électriques, Voitures dites propres, les faiblesses et électrochocs à venir, ce que l’on sait aujourd’hui. L’Hydrogène sera-t-elle l’énergie de demain, et l’Hybride-Light une étape ? 

Ce que disent les Politiques : Au Québec, où il ne se vendra que 5 000 véhicules électriques ou hybrides cette année, le ministre Pierre Arcand, envisagerait une bonification du programme Roulez électrique. Le ministre français de l’Écologie Nicolas Hulot est lui beaucoup plus directif. Il a annoncé jeudi 6 juillet 2017 « la fin de la vente » des voitures diesel et à essence d’ici 2040. Quant à la ville de Paris, elle veut elle la fin du diesel en 2024 et la fin des véhicules essence en 2030. En Chine, les objectifs des politiques sont encore plus clairs, 80 % de véhicules électriques vendus dans le pays en 2025 devront être construits localement. Enfin, aux États unis, les autorités participent assez peu à ce débat, quant aux autres continents, ils se font assez discrets.

Voitures Chinoises

Voitures électriques, ce que l’on sait de la consommation et du cycle de vie d’un véhicule.

Rappelons qu’un véhicule électrique n’émet pas de CO2 à l’usage, néanmoins, il mobilise plus d’énergie primaire. Ce véhicule produit toujours des particules fines, et, cela à cause de l’abrasion des pneus et des plaquettes de frein.

Enfin, le secteur des transports (incluant les camions) représente 23 % des émissions de GES, gaz à effet de serre, soit 7 milliards de tonnes de dioxyde de carbone environ, selon l’OCDE. Les voitures sont elles responsables de 40 % de ces émissions.

Ce que l’on sait de la consommation d’électricité. Si nous prenons comme hypothèse, un parcourt moyen de 15 000 km (9 300 miles) par an, pour une consommation d’électricité de 0,2 kWh par kilomètre parcouru, chaque année, cette voiture électrique consommera donc 3 000 kWh. À comparer à un climatiseur de 2500 W qui fonctionne 8 h par jour pendant 6 mois, il consommera lui, entre 1000 et 1 600 kW hpar an, cela sera 1 000 kWh pour un four cuisinière, et 1 500 kWh pour un chauffe-eau (boiler)

Ce que l’on sait du cycle de vie, de la fabrication au recyclage, c’est qu’on risque certainement de déplacer le problème, moins de pollution sur le lieu de l’utilisation, mais plus de pollution pour produire la batterie et pour produire l’électricité. Enfin si l’on aborde le recyclage, rappelons qu’à ce jour, on n’arrive toujours pas à recycler les capsules Nespresso de 4 ou 5 grammes, alors recycler des batteries pesant des centaines de kilogrammes…

Notons enfin que les batteries au lithium sont très dangereuses à transporter.

Ce que l’on sait de la place de l’automobile dans l’économie.

Chaque seconde, 3 voitures sont vendues dans le monde. En 2016 il s’est vendu 90,6 millions de véhicules, Chine : 24,5 millions, États-Unis : 12,1 millions, Japon : 9,28M , Allemagne : 6,03M, Corée du Sud : 4.56M , Inde : 4.13M , Mexique : 3.57M , Espagne : 2.57M , Brésil : 2.43M , Canada : 2.28M, France : 1,97 M, (Russie chiffres fluctuants assez proches de ceux de la France)

Audi

Ce que l’on sait de la consommation de matières premières pour construire une voiture électrique.

Batterie et moteur représenteront 30 à 35 % du coût du véhicule, à peu près le même coût qu’un moteur thermique.

Mais ce que l’on doit savoir, c’est que nous allons connaître une hausse des besoins de certains matériaux pour fabriquer lesdites batteries. Par an, ces hausses devraient être pour le Lithium de près de 3 000 %, pour le Cobalt de près de 2 000 % , Il faut de 10 à 20 kgs de Cobalt par batterie. Pour les Terres rares dont néodyme & dysprosium la hausse devrait être de près de 70 % de hausse (90 % proviendront de Chine), pour les Graphites de plus de 500 %, et, enfin pour le Nickel de + 100 % (source UBS)

Certains producteurs comme Rio Tinto (cuivre) , Glencore (cobalt) se frottent déjà les mains. De même que Bolloré qui anticipe toujours et, qui  a investi dans les mines de Lithium au Chili il y a quelques années. Autre Chilien du Lithium la Société SQM Nutrien 

A priori la société Chinoise  GEM coté à la Bourse de Shenzhen  serait elle le plus gros  Trader mondial de Cobalt. GEM fournisseur local de CATL fabricant chinois de Batteries électriques. L’autre géant du Lithium en Chine serait la société Tianqi

La sociéte CATL (Contemporary Amperex Technology) http://www.catlbattery.com/en/    du milliardaire Zeng Yuqun , basée à Ningde société le leader des batteries électriques s’est introduite en Bourse à Shenzhen en juin de cette année. Sa capitalisation est désormais de 10 milliards de dollars.Cette société devrait ouvrir prochainement une usine de batteries  lithium-ion en Allemagne, afin de fournir le constructeur BMW. Cette usine devrait être cofinancée par BMW. CATL est déjà fournisseur de Daimler Mercedes.

Il est à noter, que les trois constructeurs Allemands, BMW, Daimler-Mercedes, et Volkswagen captent déjà un tiers du marché européen de la voiture électrique avec batterie au Lithium-Ion. Enfin, VW fabrique déja plus de voitures électrique que Tesla, qui fabrique lui ses batteries au Nevada  

Les constructeurs automobiles occidentaux devraient s’intéresser à Glencore et a GEM, qui deviendront  bientôt incontournables sur le marché  du Cobalt. 

Ce Glencore  http://www.glencore.com/ qui a réglé récemment le conflit l’opposant au milliardaire Israélien Dan Gertler, un homme figurant sur la liste noire des américains. Dan Gertler avait fait géler les actifs Congolais de Glencore, réclamait alors 3 milliards de dollars d’arriérés de royalties.

 

Par contre, les besoins en fer et en acier devraient diminuer.

Beijing

Voitures électriques, sources de ces matières premières :

Les Sources de Lithium se trouvent pour 20 % en Chine, ainsi qu’au Chili et en Bolivie. À savoir qu’il y a très peu de mines de Cobalt (sous-produit du cuivre et du nickel), 50 % des réserves mondiales se trouvent en République démocratique du Congo. Pays dont la situation politique est très instable, un pays faisant aussi travailler les enfants dans les mines. Vous avez dû noter une forte croissance des investissements étrangers dans ce pays au cours de ces dernières années, la Chine a bien sûr pris pied en République démocratique du Congo, elle y est un tout petit peu concurrencée par le géant suisse des matières premières Glencore. Enfin comme évoqué précedement, 90 % des terres rares se trouvent en Chine.

Toutes ces variations de prix alliés à une forte volatilité vont faire le bonheur du LME London Metal Exchange

Ce que l’on sait de la conversion des usines fabriquant les moteurs: (sources : BCG partners)

Le moteur qu’il soit thermique ou électrique représente entre 30 à 35 % de la valeur ajoutée du véhicule.

Mais pour un moteur dit électrique près de 60 % de la valeur ajoutée proviendra des équipementiers/fournisseurs extérieurs aux constructeurs qui deviendront eux de plus en plus des assembleurs perdant un certain savoir-faire.

les principaux équipementiers, par ordre d’importance (source R Berger) sont, Magna International Canada ,Continental AG German, Denso Corp Japan, ZF Friedrichshafen Germany, Hyundai Mobis, South Korea, Robert Bosch Germany, Bridgestone Corp Japan, Aisin Seiki Co Japan, Valeo France, Faurecia France, et, Huayu Automotive Systems Co. China.

Etre disruptif dans la cour de l’Elysée

La question clef est donc, sauront ils se convertir.

Ces équipementiers pourront-ils construire ces moteurs électriques, dans les centaines d’usines fabriquant actuellement des moteurs thermiques, et auront-ils la capacité de former rapidement quelques centaines de milliers d’ouvriers et cadres.

Une autre question importante porte sur les capacités de production de batteries électriques. En 2015, les entreprises chinoises offraient jusqu’à une limite de 100 GWh (gigawatt/heure) , Tesla arrivait lui, à 35GWh, et enfin les capacités du groupe Bolloré (fournisseur de Renault) se limitaient à 1 GWh. On voit immédiatement qui est le leader. (chiffres restant à valider)

Notons enfin qu’un véhicule électrique comporte 6 fois moins de pièces mécaniques qu’un véhicule thermique. Il n’aura bien sûr, plus besoin de réservoir, et, le plancher sera plat. Le moteur étant moitié moins encombrant, du volume sera disponible.

Il est clair, qu’on n’assiste pas à une évolution, mais bien à une révolution.

Ce que l’on sait des Batteries 

Il est clair que l’on assistera pas à la naissance d’un « Airbus » européen de la batterie, car nous avons pris trop de retard , face et par ordre d’importance,à  Panasonic/Tesla, CATL, BYD, LGChem, Lishen, Samsung/SDI et Guoxuan.  LG Chem envisage d’ailleurs,  d’ouvrir une usine en Pologne et Samsung/SDI en Hongrie. La difficulté est admise par tous, nous ne maîtrisons pas la technologie pour produire ce composant dit  « cellule ». Cela nécessiterait un investissement de près de 20 milliards de dollars.

Notons aussi que deux anciens cadres de Tesla, Paulo Cerruti et Peter Carlsson ont le projet d’ouvrir une usine de batteries  lithium-Ion en Suède. Capacité prévue 8GWh lors de phase de démarrage en 2020, pour atteindre ensuite 32GWh. Leur société Northvolt a recruté pour le moment des experts Japonais et Coréens.

Ce que l’on sait du secteur pétrolier.

Sur une production totale de 95 millions barils jour, les véhicules légers consomment 19 M/bj .

On peut estimer que la consommation diminuera de 6 à 8 M/bj dans le 10 à 15 ans (source BP)

Ce qui changer, c’est qu’on va voir des producteurs ou distributeurs d’électricité ouvrir des bornes stations-service, comme Chargepoint aux USA.

Enfin quelques chiffres sur la Production de Pétrole en 2017

Etats Unis 14.9 millions de barils/jour, Russie 11,4, Arabie saoudite 10, Canada 4,8, Irak 4,5, Chine 3,8, Iran 3,8.

Quels sont les Électrochocs à venir chez les constructeurs de voitures électriques. 

Il aurait fallu encore 10 ou 20 ans aux constructeurs chinois Dongfeng, Chang’an, Geely, etc pour rattraper les performances des moteurs thermiques européens.

Le marché chinois étant devenu incontournable, 25 millions de véhicules vendus par an, passer au moteur électrique est le point de rupture qu’espéraient les constructeurs chinois. Cette évolution va leur permettre de prendre le Lead ! Grâce à ses  constructeurs, dont SAIC, Dongfeng, FAW, BYD, NextEV , mais surtout Geely le propriétaire de Volvo, du Malaysien Proton, de LEVC( fabriquant de taxis londoniens) ,  la Chine deviendra vraisemblablement à l’horizon 2035-2040 le leader sur ce marché. (source : Olivier Wyman) Les 9 autres constructeurs mondiaux se partageront les 50 % du marché restant.

Véhicules Tesla

Comment le serpent chinois Geely, va tenter d’avaler les éléphants Occidentaux

D’autre part ,le régime Chinois soutiendrait le constructeur Geely, qui devrait entrer dans la cour des grands mondiaux de l’automobile.Cette société créer il y a une vingtaine d’années, à commencer par copier de petits véhicules japonais. Geely a été ensuite le premier a développer ses propres marques. Le patron Li Shufu, appelé  aussi le « Henry Ford Chinois » a commencé a exposer à Détroit et Francfort il y a une dizaine d’années. C’est lors d’une rencontre durant les années de crise financière que le serpent chinois Geely, avala l’éléphant Volvo. Ne pas oublier que Volvo appartenait alors à Ford, et qu’il y a donc chez Volvo une culture US. Cela permettra à Geely de conquérir un jour ce marché américain.L’achat d’Opel par Peugeot s’explique un peu aussi par cette volonté de s’acheter une culture US. Peugeot devrait revenir aux USA par la location.

Que peut il se passer ? 

Souvenez vous, qu’une des premières voitures électriques a été construite en série par Ford vers 1930, elle était alors destinée aux femmes car moins salissante à utiliser. Et, aujourd’hui, 80 ans plus tard, nous allons faire entrer le cheval de Troie sur ce secteur. La Chine, est devenue en quelques années, le pays leader sur le marché des panneaux solaires, car elle a développé d’immenses usines de production, cela afin d’asphyxier la concurrence. Il est indéniable pour tous les experts que les Chinois détiendront 90 % de la production mondiale de batteries dans trois ans. Ce quasi-monopole permettra à la Chine de faire la pluie et le beau temps auprès des constructeurs de voitures, qui seront obligés de s’y fournir et de se plier aux exigences chinoises, juste un électrochoc !

En résumé, dans l’automobile, si nos constructeurs occidentaux réussissent à ce faire une place sur ce secteur des batteries électriques, ils feront donc face à l’empereur de Geely Monsieur Li Shufu qui lui a déjà une certaine longueur d’avance sur ce marché avec « Les Black cabs » Londoniens qui sont aujourd’hui électriques grâce à Volvo donc grâce à Geely, il vaudrait mieux ne pas l’oublier.

Car souvenons nous que face à la Chine,  l’Europe a accumulé 1.400 milliards d’euros de déficit au cours des dix dernières années, soit près de 1% de son PIB. De surcroît vis à vis  de nombreux pays tiers autrefois clients des occidentaux, la Chine est devenue est prédateur économique. Depuis ce grand projet Chinois de nouvelle « route de soie » nos exportations vers les pays traversées ont chuté de 130 milliards d’euros. En Afrique la Chine capte aujourd’hui  près de 30% des marchés publics, alors que c’est souvent l’Europe et la France qui assument encore la sécurité de nombreux pays de ce continent.

Notons aussi que la Chine garanti chaque année plus de 250 milliards de dollars de crédit export, soit trois fois le montant garanti par les pays de l’OCDE. Ce crédits sont bien évidement liés à l’origine Chinoise des produits exportés.

On avait imaginer, que l’émergence de cette Chine centralisée et cohérente serait bonne pour nos économies, on peut douter de plus en plus de cette affirmation. 

Li Shufu Président de Geely (https://fr.wikipedia.org/wiki/Li_Shufu)

Hybride light Sera-t-il l’étape intermédiaire

Au salon CES de Las Vegas, Valéo a présenté une voiture équipée de ce système à basse tension (moins de 60 volts) . Il s’agit en fait d’un alterno-démarreur de 48 volts couplé à une batterie de 48V qui se recharge lors du freinage. Tout cela pour alimenter un moteur électrique qui vient en support au moteur thermique lors des accélérations, et qui diminue donc la consommation de carburant de 10 à 20%. Grace à se système assez facile à intégrer, Valéo devrait équipé moins de 100.000 véhicules cette année, pour atteindre un million de véhicules dans les trois ans. Bosch et Continental proposent un système équivalent.

Alors que que L’hydrogène pourrait être l’énergie de demain 

Enfin, L’Avenir de la Voiture non polluante & des Constructeurs Occidentaux, Coréens et Japonais c’est certainement Le véhicule à Hydrogène,(molécule qui a le pouvoir de stocker l’électricité) Plus de 500 km d’Autonomie, aucune pollution car il ne rejette que de l’eau,

le NEXO de Hyundia devrait être disponible en fin d’année en France

http://www.hyundai.fr/gamme/vehicules-hybrides-electriques/nexo/decouvrir

Toyota leader dans l’hybride, est aussi présent  avec sa Mirai sur ce segment de l’Hydrogène, il  estime le marché à 30.000 véhicules en 2020. Ce constructeur est entrain de construire deux usines pour faire face à la demande, une dédiée à la pile à combustible.

Vous pouvez apprécier la  Toyota Mirai qui est utilisé à Paris par la STEP (Société du Taxi Electrique Parisien ou Taxis Hype ). Cette société est en partenariat avec l’Air Liquide, elle disposerait d’une centaine de véhicules Mirai.

https://www.toyota.fr/new-cars/new-mirai/meet-mirai.json#1

Mirai de Toyota

https://automobiles.honda.com/clarity

200 Clarity de Honda circulent déjà au Japon. 

Aujourd’hui les électrolyseurs sont branchés sur lé réseaux électrique et consomment donc des « électrons » souvent générés par le nucléaire.

Peu de stations ont été installé, et la encore la Chine est en avance avec une centaine de stations et déjà 5.000 véhicules en test, alors que avons en France entre 10 et 20 stations (chiffre à confirmer).

Le Japon innovant et très dépendant des énergies fossiles, a mis en place un consortium Japan H2 mobility regroupant des constructeurs automobiles et des fournisseurs d’énergie dont Air Liquide. Ce consortium devrait faire avancer le secteur rapidement, cela, avec l’aide du gouvernement pour le financement de l’installation de stations services

L’Allemagne  grâce à la fédération Allemande de l’Hydrogène, posséderait déjà une quarantaine de stations  et apparaît comme d’habitude comme le leader en Europe. Un consortium entre E.ON, Linde, Daimler associés au Français Total se concentrent sur les véhicules  et utilitaires lourds , les transports en commun. Allemagne qui s’est déjà fortement engagée sur les voies de Elektromobilitat. VW avec sa golf lithium-ion, Daimler avec sa Smart, Audi avec son e-tron, Porsche avec sa Taycan. Ces constructeurs allemands qui ont accumulé des mines d’or et qui disposent de budgets de R&D colossaux, 13 milliards pour VW, 7 pour Mercedes, 6 pour BMW  mettre en perspective de 1.2 milliard de Tesla.

Quelles start-ups suivrent dans ce secteur de l’Hydrogène.

Stelia et Ad-Venta qui ont signé des accords avec l’équipementier Faurecia, contrôlé par PSA. PO-Celltech, Optimum CPV, Swiss Hydrogen dans le giron de Plastic-Omnium. On remarquera aussi  Symbio, Nikola Motor et le chinois Weichai Power. 

 

Conclusion

En 2020, il faudra respecter les objectifs CO2, ou norme WLTP  fixés par l’Europe. D’après AlixPartners cela générera des surcoûts de 7.800€ pour un véhicule électrique, 5.000 € pour l’Hybride, & de 1.600 € pour Hybride-Light. Déjà Aujourd’hui avec le retournement du marché du Diesel vers l’Essence, de nombreux constructeurs occidentaux n’ont pas la capacité locale de construire ces moteurs Essence. Ils les importent donc de leurs Usines Chinoises, il apparaît qu’on c’est déjà mis dans les mains de la Chine, déplorable d’avoir si mal anticipé, non, ou  alors est-ce une volonté des constructeurs d’avoir utilisé cette révolution pour délocaliser?

Quelques Chiffres, En 2008 la France exportait 1.7 million de voitures, ce n’est plus que 1.5 M en 2017, pendant la même période nos importations sont passées de 1.6M à 1,85M . Cela s’explique en partie  par les flottes d’entreprises qui sont passées des véhicules français aux véhicules allemands, cela s’explique aussi par le fait  que Renault puis  PSA ont délocalisé la construction des petits modèles. Chez PSA qui malgré tout reste très Français, 30% des ventes sont « Made In France » on tombe à 20% chez Renault. 

Enfin Il devrait se vendre 360.000 voitures électriques cette année en Europe soit 2% des immatriculations.

PMI-ETI Grands Comptes, Vous souhaitez vous développer en Asie, me contacter : b.jomard@goldman-consulting.com

Mon article la Chine 1er puissance mondiale en PPA : http://bernard-jomard.com/2017/02/07/chine-premiere-puissance-mondiale/


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Voitures Électriques Voitures Propres Comprendre la Révolution