Le Maghreb doit s’intéresser à ses voisins du Sud


Le Maghreb doit s’intéresser à ses voisins du Sud .

Par contre, les autorités locales en général ont, elles, compris depuis longtemps que l’avenir était au Sud. Les entreprises occidentales ont, elle aussi compris depuis peu que c’était au Maghreb qu’il fallait installer leurs « hubs » alors que, et c’est très étonnant, les entreprises industrielles et commerciales locales ne pensent semble-t-il à exporter que vers le Nord?

Citons:

L’Éthiopie, dont le PIB a progressé de 8.5% en 2017, le taux le plus élevé du continent africain c’est aussi le lieu de délocalisation des entreprises chinoises qui font face chez elles à une démographie vieillissante et donc à de fortes hausses de salaires.

À 40 kilomètres d’Addis-Abeba, à Dukem,  la Chine fait ce que n’ont pas fait l’Europe ou les États-Unis ces dernières décennies. Dans ce parc industriel récent d’une superficie de 40 hectares surveillée par des gardes chinois ,des entreprises chinoises ont créé des usines textiles ou de chaussures. On pourrait aussi citer,  La plus vaste zone celle, d’Awassa, 130 hectares 250 millions de dollars, d’investissements financés par CDCEC , vous y trouverez une quinzaine d’usines textiles.

Les installations de cette zone franche ont été payées par les entreprises chinoises . En contrepartie d’Avantages non négligeables, pas d’impôts pendant huit à dix ans, service douanier local et guichet unique de l’administration éthiopienne, de surcroît la proximité du port de Djibouti a permis la remise en état d’une ligne ferroviaire fermée depuis près de 50 ans.  Cela pour faciliter l’expédition des produits finis à travers le monde. Autres avantages,  pour les entreprises chinoises, elles se rapprochent de leurs clients en rémunérant leurs ouvriers africains bien moins chers que des employés chinois, et pour l’Éthiopie, qui grâce à ça voit des dizaines de milliers de ses habitants sortir du chômage ou de la pauvreté.

En fait, La Chine reproduit son modèle, dans ce pays, les employés sont totalement pris en charge pour leur formation technique et pour leur logement par l’employeur chinois. Les cadres et contremaîtres chinois ont eux une vie agréable, qui va du jardinage de légumes chinois à la   pagode de méditation installée au sommet de la colline boisée qui surplombe les lieux.

Lire la suite sur:

http://www.huffpostmaghreb.com/bernard-jomard/le-maghreb-sinteresse-t-il-assez-a-ses-voisins-du-sud_b_9726146.html

L’homme fort incontournable en Afrique, le milliardaire americain Georges Soros

https://www.jeuneafrique.com/mag/455008/societe/soros-lafricain-enquete-reseaux-milliardaire-americain/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.